VINTAGE LOVER

Hello mes lectrices et lecteurs adorés,

J’espère que vous vous portez au mieux malgré cette semaine de pluie et de crue de la Seine (un clin d’œil aux Réunionnais qui malgré leur climat chaud, subissent pire que nous depuis plusieurs jours).

Moi je vais bien en tout cas et je vous remercie de vous en soucier …

Aujourd’hui est le jour où je vais vous parler de mon amour du vintage. J’entends par vintage (et je parle seulement en mon nom) des années avant-guerre, années folles, jusqu’au 80s .. Beaucoup me l’auront dit, je m’habille souvent “comme à l’époque”. En effet, il y a du vrai dans cela car je m’émerveille à porter des vêtements de bonne facture (pour changer de la pacotille des firmes de fast-fashion), qui ont une bonne coupe, et au style intemporel !! Pourquoi, “intemporel” alors qu’on parle de vintage ? Pour la simple et bonne raison que pour moi, les pièces qui composent ce style, ces looks sont des classiques de garde-robe d’un homme qui se veut élégant. Illustration !

Bien que je me démarque quelque peu des gentlemen et businessmen d’époque, on m’associe souvent à eux car mon style dans son ensemble tend à rappeler aux gens les icônes de ces hommes si élégants que voici

Pourquoi suis-je attiré par ce style en particulier ? Style qui est dépassé et qui s’est perdu il y a longtemps…

Je pense simplement que ma réponse se trouve dans la longueur du temps. Après tout, il est vrai qu’au fil des ans, nos goûts vestimentaires s’affinent et notre style s’affirme. Aujourd’hui, je peux donc vous confirmer que j’aime le style qui m’habille le plus souvent : les années 50 !

Détails du look

Chapeau : Un chapeau gris souris à larges bords avec un large gros grain style fedora.

Haut : Col roulé blanc cassé fin en laine et cachemire.

Veste : veste croisée en laine à larges rayures avec un col à revers larges en pointe.

Bas : pantalon à pinces gris avec ourlet extérieur en coupe carotte.

Chaussures : derbies noires à double boucles.

LE TRENCH DE BELMONDO

Bonjour mes lecteurs et lectrices préférés !

Vous a-t-on manqué durant cette période de fêtes ? On revient sans plus attendre avec ce nouvel article sur le …. ? Trench-coat ! Après ce mot, je sais qu’on en aura perdu certains voir certaines, pas de panique, on vous explique !

Bon retour parmi nous 😉

Histoire du trench-coat

Comme certains habits apparus au fil des siècles, cet habit trouve son origine un peu avant l’un des plus tragiques évènements du 20ème siècle .. La guerre de 14-18 ! En effet, c’est Thomas Burberry (1835-1926), qui pensa le trench-coat appelé initialement « Tielocken » (on pourra imaginer un mot composé, traduit « cravate verrouillée » ou quelque chose de très fermé en tout cas). Son invention avait pour caractéristique d’utiliser la gabardine de coton, qui était une vraie révolution à l’époque car son tissage très serré assurait l’imperméabilité de cet habit. C’est d’ailleurs pour cela que les soldats en ont été équipés ! Le trench-coat qui, vous l’aurez deviné, signifie en réalité «  manteau de tranchée » avait été étudié pour la guerre : la ceinture pour accrocher armes secondaires, grenades et couteau ; les épaulettes pour les galons ..  Trêve de bavardages, illustration !

Bien plus tard, l’habit militaire mue et devient un manteau comme un autre que l’on porte pour s’abriter de la pluie, mais pas que !

Le trench-coat au cinéma

Symbole de classe et d’élégance, il est porté notamment par deux icônes cinématographiques que sont Jean-Paul Belmondo dans le Doulos (1962) et après lui, Alain Delon dans le Samouraï (1967).

Le trench-coat aujourd’hui

Après les nombreuses réappropriations par les grands couturiers de la mode tels que Yves Saint Laurent ou Christian Dior, le trench est aujourd’hui porté par qui le désire, la ceinture autour de la taille ou balançant au rythme de vos pas, à vous de savoir comment le porter. Personnellement, voici comment The Parisians le porte :

Comment porter le trench-coat

Comme tout, il y a plusieurs moyens de porter le trench-coat, comme vous avez pu le voir ci-dessus.

1ère façon : Totalement ouvert

Un peu à la manière d’un pardessus, quand l’air s’adoucie et le vent se calme, on peut déboutonner notre trench-coat et laisser la ceinture pendante pour le porter de cette manière :

2ème façon : Fermé et ceinturé

Bien évidemment, c’était sa fonction première ! Vous pouvez donc boutonner le trench-coat puis le ceinturer. De cette manière, vous vous protégerez du vent, de la pluie et du froid. La ceinture aura pour effet de marquer votre taille, ce qui est idéal pour les morphologie en H ou dites « droite » ..

3ème façon : Entièrement boutonné

LA dernière manière de porter son trench-coat, qui se voit assez rarement, sert en fin de compte à optimiser son imperméabilité aux vents et marées, grâce à ses nombreux boutons qui protège jusqu’au cou !


Et voilà !! J’espère que cet article vous aura plu et que vous n’hésiterez pas à le commenter et le partager 🙂

A bientôt !

 

 

 

 

LE NOUVEL AN SELON MOI – Vol °1

Bien le bonjour à toutes et à tous,

Me revoilà dans un nouvel article qui aura comme fil conducteur le nouvel an ! Chaque année nous fêtons (ou pas) la fin d’une année calendaire et le passage à une nouvelle année le jour de la Saint Sylvestre, c’est-à-dire, le 31 décembre !

Pourquoi ce jour-ci précisément ? .. Car il symbolise le passage d’une année à une autre dans notre calendrier grégorien (Grégo..qui ?) instauré en 1582 par le pape Grégoire XIII en remplacement du calendrier julien qui faisait loi avant.

Bientôt, comme chaque année, la « tradition » veut que l’on se mette sur notre 31 et à ce titre, je vous soumets mes idées de tenues habillées pour l’occasion. Mesdames, vous remarquerez que cette fois je ne vous ai pas oubliées. En effet, pour ce dernier article de l’année, la magnifique Flavia m’accompagne .. Continue reading “LE NOUVEL AN SELON MOI – Vol °1”

ATTITUDE

Bonjour à toutes et à tous,

Voilà, aujourd’hui je vous présente quelque chose de tout à fait différent et terme de visuel : Un spot pub !

Il s’agit là d’un spot pub pensé, filmé et monté par Florent DELAVOUS, directeur de DELAVOUS PRODUCTION dans lequel j’ai eu l’honneur d’agir en tant que styliste et en tant que model.

Je vous laisse découvrir le spot .. Pensez à mettre la vidéo en HD 😉

Alors qu’en pensez-vous ?

Vous pouvez également retrouver Florent DELAVOUS sur sa page facebook !

 

A bientôt !

AVOIR LA RAYURE FACILE !

Bonjour ou Bonsoir à toutes et à tous,

 

J’espère ne pas vous avoir trop manqué depuis mon dernier article.

Le sujet que j’ai décidé de traiter m’a été inspiré par la belle Sylvaine à l’occasion d’une visite au musée : Les rayures !

Les vêtements à rayures sont des basiques qui remplissent nos vies, qu’elles soient larges ou au contraire, subtiles.

Selon notre style on aimera les porter discrètes, sur le costume qui nous habille pour aller travailler par exemple, ou alors de manière plus voyante pour un style plus affirmé souvent dans un contexte autre que celui professionnel. Prenons le cas de notre autre blogueuse qui porte un haut rayé à manches bouffantes et sa ceinture, avec un pantalon large noir et des escarpins à talons aiguille noirs.

Pour ma part, j’ai opté pour un habile mélange entre le costume finement rayé et mon côté excentrique. C’est dans cet état d’esprit que j’ai shoppé ce sublime costume d’été blanc rayé en seersucker. Je vous laisse constater par vous-même.

 

Conseils :

Chères lectrices et chers lecteurs, dans le cas où vous auriez une ou plusieurs pièces à rayures dans votre garde-robe, sachez ceci :

Les rayures c’est bien, mais avec modération ! Il va de soi que l’orientation des rayures vont avoir un effet primordial sur votre apparence physique du simple fait des illusions d’optiques qu’elles provoquent..

Horizontale : S’il y a bien un vêtement qui me vient immédiatement à l’esprit c’est la marinière. Plus les rayures seront larges, et plus votre apparence prendra de la largueur. Tandis que si vous optez (de manière générale) vers des rayures plus fine, cela vous tassera moins et aura moins d’effet sur la largueur de la partie haute de votre corps. Bien évidemment, tout ceci est à apprécier en fonction de votre morphologie.

Verticale : La première chose à savoir est que, contrairement aux rayures horizontales, elles vous affinent. Merveilleux n’est-ce pas ? Pour obtenir un rendu maîtrisé de votre silhouette, je vous conseille donc d’opter pour des pièces à rayures verticales d’une épaisseur raisonnable afin de garantir un bon look assuré et épuré.

Hope you enjoyed !

A bientôt ..