LE TRENCH DE BELMONDO

Bonjour mes lecteurs et lectrices préférés !

Vous a-t-on manqué durant cette période de fêtes ? On revient sans plus attendre avec ce nouvel article sur le …. ? Trench-coat ! Après ce mot, je sais qu’on en aura perdu certains voir certaines, pas de panique, on vous explique !

Bon retour parmi nous 😉

Histoire du trench-coat

Comme certains habits apparus au fil des siècles, cet habit trouve son origine un peu avant l’un des plus tragiques évènements du 20ème siècle .. La guerre de 14-18 ! En effet, c’est Thomas Burberry (1835-1926), qui pensa le trench-coat appelé initialement « Tielocken » (on pourra imaginer un mot composé, traduit « cravate verrouillée » ou quelque chose de très fermé en tout cas). Son invention avait pour caractéristique d’utiliser la gabardine de coton, qui était une vraie révolution à l’époque car son tissage très serré assurait l’imperméabilité de cet habit. C’est d’ailleurs pour cela que les soldats en ont été équipés ! Le trench-coat qui, vous l’aurez deviné, signifie en réalité «  manteau de tranchée » avait été étudié pour la guerre : la ceinture pour accrocher armes secondaires, grenades et couteau ; les épaulettes pour les galons ..  Trêve de bavardages, illustration !

Bien plus tard, l’habit militaire mue et devient un manteau comme un autre que l’on porte pour s’abriter de la pluie, mais pas que !

Le trench-coat au cinéma

Symbole de classe et d’élégance, il est porté notamment par deux icônes cinématographiques que sont Jean-Paul Belmondo dans le Doulos (1962) et après lui, Alain Delon dans le Samouraï (1967).

Le trench-coat aujourd’hui

Après les nombreuses réappropriations par les grands couturiers de la mode tels que Yves Saint Laurent ou Christian Dior, le trench est aujourd’hui porté par qui le désire, la ceinture autour de la taille ou balançant au rythme de vos pas, à vous de savoir comment le porter. Personnellement, voici comment The Parisians le porte :

Comment porter le trench-coat

Comme tout, il y a plusieurs moyens de porter le trench-coat, comme vous avez pu le voir ci-dessus.

1ère façon : Totalement ouvert

Un peu à la manière d’un pardessus, quand l’air s’adoucie et le vent se calme, on peut déboutonner notre trench-coat et laisser la ceinture pendante pour le porter de cette manière :

2ème façon : Fermé et ceinturé

Bien évidemment, c’était sa fonction première ! Vous pouvez donc boutonner le trench-coat puis le ceinturer. De cette manière, vous vous protégerez du vent, de la pluie et du froid. La ceinture aura pour effet de marquer votre taille, ce qui est idéal pour les morphologie en H ou dites « droite » ..

3ème façon : Entièrement boutonné

LA dernière manière de porter son trench-coat, qui se voit assez rarement, sert en fin de compte à optimiser son imperméabilité aux vents et marées, grâce à ses nombreux boutons qui protège jusqu’au cou !


Et voilà !! J’espère que cet article vous aura plu et que vous n’hésiterez pas à le commenter et le partager 🙂

A bientôt !

 

 

 

 

LE RETOUR DU VELOURS

Salut à tous,

Je vous ai surement manqué (avouez !), et aujourd’hui, comme vous avez pu le lire, on va parler un peu du velours.

C’est drôle parce que nous sommes techniquement en automne et certains jours, j’ai l’impression que nous sommes déjà en hiver malgré des températures chaudes pour la saison … Tout ça pour dire que nous avons, pour beaucoup, ressorti le velours car il commence à faire frisquet !

Petit aperçu d’un de mes looks comportant une veste en velours vert sapin 😉

Définition

Selon le CNRTL, le velours est une «  Étoffe de coton, laine, soie, etc. qui présente généralement à l’envers une surface mate et lisse, à l’endroit une surface lustrée et moelleuse, formée de poils courts, dressés, serrés. »

Maintenant, vous pourrez expliquer en détail et sans faux-pas ce qu’est le velours.

Toutefois, c’est bien beau de pouvoir définir ce qu’est cette matière mais savez-vous ce qui se porte en velours ?

Vêtements en velours

On va classifier le tout avec des sous-titres sinon, ça ne sera pas esthétique (et l’esthétisme est important n’est-ce pas ?!)

La veste :

L’un des basiques d’une garde-robe pour un homme est la veste en velours. Smoking ou blazer, il s’agit-là d’une pièce raffinée, qui malgré le fait qu’elle ne soit bien souvent sortie qu’aux uniques occasions des fêtes de fin d’années, reste une pièce que l’on peut porter aussi bien avec un jean qu’avec un pantalon. Donc, Messieurs, faites un effort, ce n’est pas si dur, je vous assure.

Le pantalon :

Autre grand basique du vestiaire masculin, le pantalon en velours. Abandonné il y a un petit bout de temps à cause de l’image du pantalon large en velours côtelé de notre grand-père, le voilà qui revient petit à petit dans notre placard. Que les côtes soient fines ou pas ou encore qu’il n’en ait pas, soyez sûr que c’est un bas qui se porte plus facilement que l’on ne le pense..  Démonstration !

La veste de smoking :

Bien évidemment, il est de mise que la veste du smoking d’un homme, à cette saison, soit en en velours (on préférera le velours au velours côtelé). Pourquoi ? On rejoint encore toujours la même conclusion : l’aspect scintillant du velours lui donne un caractère élégant et raffiné et en cela, il convient d’en porter dans des occasions où il faut être habillé. Toutefois, prenez garde car le velours est une matière dure à travailler, et une veste de smoking en velours de bonne facture fera toujours plus d’effet qu’une veste achetée sur le tas .. Cela dit, tant que la veste tombe bien, tout va ! J’en profite pour placer ces quelques mots avant une illustration imagée : Osez la couleur ! Illustration …

Clin d’oeil pour un certain tailleur londonien que vous reconnaitrez surement, pour les plus cinéphiles d’entre vous 😉

Alors, convaincus ?! Je suis curieux de savoir si vous portez, ou allez porter, une veste, un pantalon voir un smoking en velours dans les prochaines semaines ?

A bientôt !

Aller, pour la forme, une petite dernière !!